Accès membres
Connexion Devenir membre
Feral
Battlestations : Midway
Battlestations : Midway - Le Test

Mafia III

Mafia III

Total War: WARHAMMER

Total War: WARHAMMER

F1 2013

F1 2013

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

SimCity: Villes de demain

SimCity: Villes de demain

Battlestations : Midway - Le Test

Battlestations : Midway

Un jeu Feral

Genre: Action / Arcade
Sortie Française: August 2008

 Vous êtes Henry Walker soldat de la Navy en poste dans une petite île du pacifique que personne ne connaît encore. Nous sommes le 7 décembre 1941. Vous avez rendez-vous avec votre destin sur Pearl Harbor.

Heu... j’ai pas tout compris là

Il est difficile de rentrer Battlestations Midway dans une catégorie. Ce n’est pas un FPS, pas un simulateur de vol, pas un jeu de stratégie. Battlestations est un jeu d’action prenant comme cadre les batailles du pacifique de la seconde guerre mondiale. Il mélange les genres en passant constamment des batailles navales aux batailles aériennes pour corser la classification, il saupoudre le tout d’un petit peu de jeu de stratégie. 
Dans ces conditions, difficile de le comparer directement à un autre jeu.

Autant vous prévenir immédiatement, il est absolument indispensable d’effectuer le tutoriel. Les 30 minutes d’apprentissage peuvent paraître un peu longues aux plus impatients mais c’est un impératif. Les manoeuvres, les combats, les différents avions, navires et sous-marins, rien de vous sera épargné.
Pour couronner le tout, on vous expliquera les bases de la stratégie du jeu.

Nous y voilà donc. Battlestations Midway est un jeu de stratégie simplifié dans lequel toutes les batailles se jouent à la première personne. Un style que je n'avait jamais eu l’occasion d’essayer.

Belle de loin... loin d’être belle

Pas franchement un choc visuel lors de sa sorti PC en Février 2007, Battlestations Midway à prit un sérieux coup de vieux. Difficile de dire que le jeu est laid, mais très facile de dire que jeu est n’est pas beau. 
Les cinématiques sont risibles et les personnages ressembles plus à des aliens qu’à des êtres humains. Au niveau du jeu lui même on lui reprochera rapidement la modélisation assez simplistes des éléments. Pour faire simple, les avions les bateaux sont tout juste correctes alors que les côtes ne doivent pas dépasser la dizaine de polygones.
Au niveau des textures, rien ne s’arrange. Ca ressemble plus à des aplats de pixels passés au mixers qu’à de vrais textures dignes de ce nom.

Il n’y à guerre que l’eau en elle même qui s’en sorte avec la tête haute. Pour un jeu qui se passe sur l’eau, c’est bien là le minimum mais même là, on reprochera au jeu de ne pas vraiment gérer les tempêtes. 
Mais peut être l’eau du pacifique est elle tout le temps plate ? N’était jamais allé aux abords du Japon, je ne peut évidemment rien certifier.

Place à l’action

Passé donc cette première approche un peu difficile d’un tutorial obligatoire et de graphismes périmés, Battlestations Midway se révèle un jeu au contenu très riche et dont les différents aspects sont très bien maîtrisés. Tout pas parfait mais l’excellente maniabilité donne des sensations immédiates. 

Ne vous attendez pas à une débauche d’action comme dans un Call of Duty. Battlesations Midway fait dans le sobre (Spartiate ?). Les avions se gère avec finesse et chaque véhicule offre des sensations très différentes. Entre le F4F Wildcat filant à l’incroyable vitesse de 640Km/h et le Boeing B-17 surnommé “La forteresse” avec son envergure de près de 35 mètres et ses 4 tonnes de bombes à larguer, vous allez sentir une vrai différence.

Inutile toutefois de penser pouvoir avancer sans encombre à travers les onzes (petites) missions du jeu. En plus d’un certain talent de pilotage, il vous faudra un minimum de stratégie.

Rien ne sert de courir, il faut se couvrir à point

Une carte vous est proposée à chaque mission. A vous de placer vos troupes et de leur assigner différentes missions en fonctions des contraintes imposées par vos généraux. C’est à ce moment que l’on réalise la vrai richesse de Battlestations Midway.
Sans faire de comparaisons hâtives, j’imagine que les nombreux joueurs de Ghost Recon devrait ici trouver une inattendue mais excellente ‘suite spirituelle’ à leur jeu favori.

A vous de placer les bateaux sur la carte, d’ordonner à une escadrille de décoller d’un porte avion pour empêcher l’arrivée de renfort quelques secondes après le passage de votre bombardier pendant que vous vous occupez personnellement d’un bâtiment japonais en compagnie de deux pilotes d’élite ayant toute votre confiance.

Certaines trouveront que toutes ces histoires de stratégie cassent le rythme alors que d’autres y verront un moyen très à leur goût de mélanger l'intellect à l'instinctif.

Ail... 11 missions seulement ? Je pleure

La durée de vie du jeu pose également problème. Composé de 11 missions principales assez rapidement expédiées, Battlestations Midway à le bon goût de proposer de proposer une douzaines de missions ou vous pourrez incarnez les Japonais. Ce ne sont malheureusement pas des missions aussi longues et aussi poussées que les campagnes Américaines. 
On aurait clairement préféré pouvoir tout simplement choisir son camp en début de jeu et ainsi avoir la possibilité de refaire le jeu une seconde fois avec une perspective différente.

Si Battlestations Midway propose un mode de jeu en réseau, nous n’avons durant la période de test pas trouvé beaucoup de monde pour jouer en réseau avec nous sur GameRanger. 
Le jeu n’étant jouable en réseau qu’entre joueurs Mac, inutile d’espérer pouvoir jouer avec vos amis sur PC. Un choix qui se comprend souvent techniquement mais qui à très souvent tendance à limiter le nombre de joueurs, les décourager d’attendre et se retrouver très rapidement avec un jeu en réseau totalement déserté.

Le positif
Gameplay varié
Pilotage jouissif
Bon compromis action/stratégie
 
Le négatif
Graphismes bien trop austères
Mode réseau Mac-Mac
Faible durée de vie
Notre avis

6

Moyen
Avec son mélange plutôt subtil d’action et de stratégie, Battlestations Midway attire l'intérêt. La possibilité plutôt originale de piloter des avions, des bateaux et des sous-marins sont également enthousiasmantes. Pourtant, de trop nombreux défauts entachent le jeu et nous empêche de le recommander à tous les joueurs. Son mode réseau Mac-Mac uniquement, ses graphismes trop faibles, sa faible durée de vie et son fonctionnement un peu compliqué ne font pas de Battlestations Midway mais plombent sévèrement sa note. 
On aimerait vraiment une suite expurgée de tous ces défauts.
L'avis des lecteurs

6

Moyen
Votre avis sur le jeu:
Merci de vous identifier afin de donner votre avis
    

Login  •   S'inscrire



Me connecter automatiquement lors de chaque visite
        
Infos Techniques
Jouable à plusieurs

Système:
Mac OS X 10.4
Incompatible classique

Processeur:
Core Duo à 1800Mhz
Incompatible PowerPC

Mémoire:
4300Mo de disque dur
512Mo de Mémoire vive

Carte Graphique
128 megas de VRAM
Suivi LudoMac
Afin d'activer le suivi LudoMac, vous devez être inscrit au site
Devenir membre