Accès membres
Connexion Devenir membre
Hardware
La mort du jeu sur Mac ?

Mafia III

Mafia III

Total War: WARHAMMER

Total War: WARHAMMER

F1 2013

F1 2013

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

SimCity: Villes de demain

SimCity: Villes de demain

La mort du jeu sur Mac ?

La nouvelle est déjà largement répandue, Apple va progressivement abandonner le PowerPC et équiper les prochains Mac de processeurs Intels.
Quelle sera l’incidence sur le petit monde du jeu Mac ? Le point à chaud.

Les conséquences d'un tel changement

Apple a annoncé que tous les logiciels actuels devraient être capable de fonctionner dans l'environnement d'émulation « Rosetta ». Annoncée comme ultra rapide, cette émulation provoque pourtant des sueurs froides. Mettons de coté Virtual PC qui doit aussi émuler Windows et intéressons nous au dernier changement de l'architecture processeurs du Mac.

Petit retour historique: En 1994, Apple abandonne l'architecture CISC des 68000 pour passer au RISC des PowerPC dont le G5 actuel est le descendant. Pour faire tourner les anciennes applications Apple propose un environnement d'émulation permettant aux applications 68000 de fonctionner sur les nouveaux PowerPC. Bien qu'annoncée comme transparente, l'émulation sera en fait très lente. Les PowerPC mettrons près de 2 ans à retrouver la vitesse des dernières machines en 68000 sur les application non modifiées.
De nombreux professionnels délaissent alors le Mac ou gardent leurs anciennes machines plusieurs années en attendant que les applications soient PowerPC natives.

L'incidence sur Apple

Sans rentrer dans un débat et des hypothèses que nous laisserons à nos confrères généralistes, il peut être utile de se demander qui voudra maintenant acheter un Mac G4/G5.
Les premiers Mac « Intel » n'arriveront qu'en 2006. Mais qui voudra investir dans une machine de la gamme IBM sans aucune garantie que les applications qui sortiront dans 2 ans fonctionnerons ? De quoi vivrons Apple et les revendeurs Mac en attendant la disponibilité des machines Intel ?

Après le changement assez douloureux de OS 9 à OS X combien de professionnels souhaitent à nouveau une révolution ? Beaucoup de gens aiment les environnements stables et risquent de se tourner vers une plate-forme avec moins de changements.

Le clash consoles/PC

Alors que l'utilisateur Mac pouvait se réjouir de disposer d'un processeur très proche de celui des consoles nouvelles générations (Playstation 3, Xbox 360 et Revolution), nous voici maintenant avec une architecture Intel. Les développeurs Mac vont donc maintenant passer leur temps à faire l'opération inverse de celle qu'ils ont toujours fait en portant du code Intel vers PowerPC.

Autant dire que l'espoir de voir des portages consoles vers Mac et non plus uniquement Windows vers Mac vient de s'envoler.

Le portage de jeux PC sera toutefois maintenant facilité, mais revenons sur ce point :

Le portage de jeux Windows sur Mac

Grossièrement, porter un jeu de Windows sur Mac OS X comporte deux gros point :

- 1/3 de portage architecture bas niveau faisant appel au processeur utilisé.
- 2/3 Le portage Direct X et appels Windows vers Open GL et OS X

On pourrait donc s'attendre à ce que le temps de portage d'un jeu soit réduit d'un tiers mais tout n'est pas aussi simple. Pendant plusieurs années encore, les dévelopeurs devront assurer une compatibilité avec les PowerPC. Il faudra donc tout de même faire la version PowerPC mais aussi passer du temps à tester le jeu pour l'architecture x86 (Intel).
Au final, le temps de portage d'un jeu sera certainement prolongé de 2 à 4 mois pour les jeux compatibles PowerPC et Intel.

La mort des éditeurs Mac ?

Beaucoup se posent déjà la question, si les processeurs sont des Intel pourquoi faut il encore porter les jeux ?
Les utilisateurs de Linux x86 ont ici une hypothèse. Lorsque vous utilisez Linux sur un PC il existe des « virtual box Win 32 » qui permettent d'utiliser Direct-X et de nombreuses instructions Windows directement dans l'interface Linux sans perte de performance ou presque.

Bien entendu il n'est pas encore totalement acquis que de tels Virtual box arrivent sur « Mac Intel » mais c'est de mon point de vu inévitable.

Ce problème, me direz vous concerne assez peu les joueurs et les éditeurs de jeux sur Mac peuvent bien mourir, l'important est d'avoir les jeux en même temps que sur Windows. Seulement ce qui fait vivre une communauté, c'est bien ses développeurs. Que faire si plus personne ne développe pour Mac ? Les développeurs de jeux sur Mac jouent un grand rôle sur de nombreux points tels que l'intégration de Open GL, le support des manettes et volants, l'anti-aliasing etc…

Aussi, en supposant que les jeux Windows puissent êtres utilisés sur Mac qui en assurera le support ? Un éditeur comme Electronic Arts vendant des jeux « Windows » va t'il accepter de reprendre votre jeu si des bugs survienne dans son « émulation » Mac-Intel ?

Si l'on suit toujours ce scénario, c'est tout le microcosme des jeux sur Mac qui est en danger. Des boutiques de jeux Mac, aux éditeurs en passant par les dévelopeurs ou même les sites de jeux sur Mac.

Ne reste plus maintenant qu'à en savoir plus sur ces machines Intel-mac OS X.
Suivi LudoMac
Afin d'activer le suivi LudoMac, vous devez être inscrit au site
Devenir membre