Accès membres
Connexion Devenir membre
Feral
Rayman 3 Hoodlum Havoc
Rayman 3 Hoodlum Havoc - Le Test

Mafia III

Mafia III

Total War: WARHAMMER

Total War: WARHAMMER

F1 2013

F1 2013

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

SimCity: Villes de demain

SimCity: Villes de demain

Rayman 3 Hoodlum Havoc - Le Test

Rayman 3 Hoodlum Havoc

Un jeu Feral

Genre: Aventure / Plates-Formes
Sortie Française: December 2003 LudoMac Gold

Rayman pose ses pieds sur Mac pour la première fois. Mais horreur : les sympathiques Lums ont été envoûtés ! Devenus machiavéliques, ils levèrent une armée démoniaque constituée de redoutables Hoodlum.
Derniers remparts contre cette terrible invasion, Rayman et Globox vont devoir s'unir pour repousser l'assaut.

Hey toi, le nain jaune !

Créé en 1994 par le Français Michel Ancel et sorti sur la défunte console Jaguar de 3DO, Rayman connaîtra son véritable essor lors de sa sortie sur Playstation.
Emmenant avec lui le succès Story Ubi Soft, Rayman sera décliné dans une bonne cinquantaine de versions sur tous les supports imaginables, de la Saturn au téléphone portable à la nGage en passant par la Playstation 2, nul support n'échappera à la popularité du bonhomme sans jambes ni bras.

Tous les supports ? Non, un petit groupe d'irréductibles résistait encore et toujours à Rayman. C'est désormais de l'histoire puisque le Mac à enfin droit à son Rayman, le 3ème jeu de la série, Rayman 3 : Hoodlum Havoc.

Avec plus de 14 millions de jeux vendu, la série Rayman est incontestable une référence dans le monde des jeux de plate-forme. Loin d'être un simple jeu pour enfants, Rayman à su devenir l'un des personnes de jeu vidéo le plus connu au monde.

Il est rapide mais n'a pas de jambes,
Il est fort mais n'a pas de bras
Hey toi, le nain jaune ! Dites bonjour à … RAYMAN

Les personnages

Rayman : Véritable héro, il possède des supers pouvoirs comme faire de l'hélicoptère avec ses cheveux, sauter d'une plate-forme à l'autre, conduire un Pod digne de Star Wars ou lancer son poing à disante ainsi que des super ultra méga pouvoirs que sont : Cyclotorgnole, Pulvéropoing, Roquetpunch, Epicoptère et Grappinocroc.
Son cerveau ne dépasse pas la taille d'un petit pois mais quelle importance puisque c'est vous qui le dirigez ?

Murphy : Grosse mouche verte arborant le même sourire que Tony Blair, Murphy est l'un des bons copains de Rayman. Son seul problème ? Il débite une moyenne de cinq vannes à la minute.

Globox : Gros pachyderme dont le QI est encore bien inférieur à celui de Rayman, Globox passe son temps à vanner Rayman. Manque de chance, il avale André en début de partie et c'est Rayman qui devra jouer le rôle de nounou pour emmener le pauvre bêta chez un médecin afin d'extraire le parasite de son ventre.

André : Affreux Lum noir cherchant à dominer le monde, André passera le plus clair de son aventure dans le ventre de Globox. André raffole de jus de prune fermenté, une boisson très alcoolisée que son ôte Globox à bien du mal à supporter.

Les Hoodlums : Ce sont des Lums rouges transformés en noir par André. Déguisés en gros méchants pour avoir l'air plus impressionnant, ils tentent de récupérer leur maître André et veulent Rayman mort ou vif.

Vous trouverez aussi dans Rayman une multitude de boss et des personnages en tout genre qui ne manquerons pas de venir pimenter votre aventure.

Histoire loufoque

Alors que Rayman, Murphy et Globox ronflent paisiblement dans la forêt, André un paisible Lum rouge pète un câble et se transforme en affreux Lum noir poilu et contamine tous les petits Lums pour ériger une armée apte à conquérir le monde : Les Hoodlums.

Mais comme une aventure ne vient jamais seule, Globox va malencontreusement avaler André. Entre sauver le monde des Hoodlums et extraire André du ventre de Globox votre mission sera des plus variées et des plus délirantes.

Entre battre les boss, délivrer les Ptizêtres, Récupérer les cristaux, faire des courses de chaussures, ou de surf dans une ambiance psychédélique digne de Cérone l'aventure s'emballe très rapidement et l'ennui ne pointe jamais le bout de son nez.

Rayman ? Adulte ?

L'une des grande qualité de Rayman 3 est probablement qu'il se destine à tous les ages, alors que les plus jeune y verrons un monde coloré, pleins de personnages attachants et d'aventures extraordinaires, les plus agés y verrons le jeu sous un aspect très différent mais tout aussi délirant.

Chaque personnage gravitant autour de Rayman est l'occasion de gags. Entre le docteur accros aux herbes, les vannes carrément hard de Murphy ou l'alcoolisme avéré de André, Rayman 3 ne manquera de provoquer des cirses de rires interminables aux plus réfractaires d'entre vous.

Mêlant habilement jeu de plate-forme classique et action endiablée, Rayman 3 à le bon goût de proposer une durée de vie conséquente. À l'heure ou la plupart des jeux se plient en une petite dizaine d'heures, les 9 mondes divisés en plusieurs dizaines de niveaux de Rayman 3 ne manqueront pas de vous garder accroc pendant une grosse vingtaine d'heures.
Malgré le système de checkpoint un peu désagréable sur ordinateur, les niveaux s'enchaînent à un rythme dément aussi bien pour les plus jeunes que pour les plus âgés qui trouveront tous facilement une vitesse de progression très correcte.

Pas question de souffler

En plus de la durée de vie conséquente du jeu, les programmeurs ont eu la bonne idée de proposer d'inscrire son score sur le site d'Ubi Soft.
Les diamants collectés dans votre aventure vous permettront aussi de débloquer des mini-jeux très fun ainsi que des vidéos assez comiques de Hoodlum s'entraînant à battre Rayman sur une marionnette. Comble du bonheur, on vous proposera même de jouer à Rayman 1 pour voir à quoi ressemblait le tout premier épisode de la série.

Chaque niveau peut être rejoué séparément afin de collecter plus de points ou de trouver des zones secrètes. Chaque niveau est tellement vaste, on se prend à refaire le jeu entier. Un point extrêmement rare.

Techniquement top

Conservant le style coloré unique de la série, Rayman 3 est très probablement l'un des plus beau jeu Mac du moment. Si le nombre de polygone est très certainement moins élevé que dans Unreal Tournament 2004 ou que le jeu n'utilise pas des techniques de vertex shading et de bump-mapping à mettre votre ordinateur sur les genoux, il n'en demeure pas moins que l'ensemble est de toute beauté.
Les décors sont nombreux, fins et variés, le jeu profite d'une multitude d'effets de lumière en tout genre et l'animation des personnages est très fluide.

Cerise sur le gâteau, Rayman se contentera d'un petit G3 à 600Mhz et d'une carte vidéo 32 megas de VRAM. Regardez les images de ce test et imaginez le tout en mouvement. Les plus incrédules pourront charger la démo (limitée graphiquement) pour se rendre compte du souci de détail qui à du animer le développement de Hoodlum Havoc.

Au niveau sonore, si les musiques sont de bonnes qualité elles ont toutefois un peu tendance à se faire oublier. Les passages avec musiques sont très entraînants mais assez rares au final.
Rassurez vous, mieux vaux une musique assez discrète plutôt qu'une musique pénible qui oblige à couper le son.

Autre petit point qui dérange un peu, la caméra. Cette dernière ne se place pas tout le temps où vous pourriez le souhaiter et il faudra utiliser la souris ou le trackpad pour la replacer au bon endroit. Un détail.

Un Rayman sur ordinateur

Originellement imaginé pour tourner sur une console, on pouvait craindre de Rayman des problèmes à s'habituer à jouer au clavier. Effectivement, le jeu profite grandement d'une manette analogique (Un utilitaire permet de calibrer sa manette avec précision) mais il est toutefois possible de jouer au clavier. Nous avons parcouru environ les 2/3 du jeu avec le clavier d'un PowerBook avant de recevoir un convertisseur permettant de brancher une manette Playstation 2 sur Mac. La manette est formidablement bien gérée par l'utilitaire de Feral et si les fonctions de vibration manquent encore à l'appel (Un patch devrait arriver), on se sent vraiment à l'aise face à son écran.

En comparaison avec la version console Rayman 3 Mac brille de tous feux. Jouer en haute résolution permet une immersion bien supérieure à ce que peuvent donner les graphismes d'une console.

Le positif
Le fun
L'humour
Durée de vie
Graphismes
 
Le négatif
Musique un peu absente
Angles de caméra
Notre avis

9

Très Bon
Rayman 3 : Hoodlum Havoc est une vraie réussite. Déjà  adulé sur PC et consoles il profite du fait que le Mac ne dispose d'€™aucun autre jeu comparable. Humour, graphismes, durée de vie et fun ne devraient laisser place à aucun doute. Rayman doit figurer dans votre collection.
L'avis des lecteurs

8

Bon
Votre avis sur le jeu:
Merci de vous identifier afin de donner votre avis
    

Login  •   S'inscrire



Me connecter automatiquement lors de chaque visite
        
Infos Techniques
Un joueur

Système:
Mac OS X 10.1.3
Mac OS 9.2

Processeur:
G3 à 600Mhz
Incompatible Intel

Mémoire:
1024Mo de disque dur
256Mo de Mémoire vive

Carte Graphique
32 megas de VRAM
Suivi LudoMac
Afin d'activer le suivi LudoMac, vous devez être inscrit au site
Devenir membre