Accès membres
Connexion Devenir membre
THQ
The Darkness 2
The Darkness 2 - Le Test

Mafia III

Mafia III

Total War: WARHAMMER

Total War: WARHAMMER

F1 2013

F1 2013

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

SimCity: Villes de demain

SimCity: Villes de demain

The Darkness 2 - Le Test

The Darkness 2

Un jeu THQ

Genre: Action / FPS
Sortie Française: May 2012

 Hémoglobine, tripes, déchiquetage, dépeçage, sont les maîtres mots de "The Darkness2".
Tout commence si bien, rendez-vous galant avec deux mignonnes dans un restaurant où tout le monde vous salue et vous respecte..... journée à priori ordinaire pour Jacky, patron respecté de la mafia locale italienne, et là, tout bascule, fusillade et vous voilà d'un coup affublé de "tentacules meurtrières" à la Octopussy.
Il serait incorrect de ma part de "spoiler" ce jeu et d'en dévoiler plus.

Tout d'abord, des personnages et une histoire.

 L'accent a été mis sur le côté "narratif", il y a une réelle histoire et le fait d'en découvrir un petit bout à chaque fois donne réellement envie de continuer de jouer.
Jacky (le personnage que vous incarnez) explique à la façon d'une interview ce qu'il lui arrive, ce qu'il ressent, son refus d'être "hanté" par le Darkness.
Jenny, la pauvre Jenny, à priori assassinée, vous poursuit dans vos hallucinations et vos rêves ou cauchemars, il arrive parfois, mais je suis un grand romantique, d'avoir un pincement au coeur lors des séquences avec jenny.


Chaque personnage est nommé, a chacun un rôle clé dans l'histoire, du scientifique déjanté à l'indic, si vous vous laissez guider dans l'histoire, c'est un vrai bonheur, torturé, certes mais bonheur quand même.


Comme tout film, il y a un "comique", je ne m'avance pas trop en disant l'avoir reconnu sous les traits d'un espèce de Sméagol, vous accompagnant et servant de guide dans les différents épisodes. Mal éduqué, mais tellement original..... urinant sur les cadavres, créant des diversions, si vous prenez le temps de jouer, vous apprendrez à apprécier ce personnage...

Ensuite, une ambiance de jeu.

 Loin de vous faire sursauter, The Darkness II vous immerge dans un univers mêlant réalité, hallucinations et folie dés le début. Malgré qu'il soit relativement linéaire, l'idéal est de l'aborder comme un film dont vous êtes le héros, de le prendre comme une histoire gore. Ce qui fait vraiment la différence, c'est de devoir se demander "mais , pourquoi suis-je comme ça, hanté par le Darkness, tout se que je veux c'est qu'il sorte de moi et que je récupère ma Jenny". Le coté Bande Dessinée noire ajoute un plus à votre expérience de joueur/spécatateur.


Déconseillé au moins de 18ans, même si nous mettons de côté l'hémoglobine et le traitement inhumain infligé à vos ennemies, il reste certaines scènes sexuellement explicites lors de la visite de la maison close, ce qui va dans le sens du moins de 18 ans, qui va s'en plaindre.
A vérifier sur d'autres configurations, mais un petit défaut (pas grave, bien au contraire) est apparue de manière aléatoire, certains personnages morts ou vivants continuaient à bouger, je ne sais pas si le fait d'être coupés en deux vous déclenche un crise de parkinson, mais en attendant, c'est assez inhabituel de voir certains personnages, après avoir parlé avec eux, continuer à secouer leurs visages et les morts à "convulser"..... En dehors de ce "minibug" je n'ai rien constaté de gênant.

 

Après, la technique

 Mes débuts ont été laborieux, prévu pour être joué avec une manette, la configuration de la souris et du clavier n'a pas été de tout repos. Même sur une Razer à 12 touches sur le côté s'est montrée difficile. Une fois effectués les réglages, vous avez à contrôler vos deux "monstres" les Bras du Démon dans le jeu, à droite et gauche, une arme dans chaque main. Y a de quoi s'emmêler les pinceaux au début.
Explication, le bras droit n'est utilisé "uniquement" pour découper vos adversaires, c'est assez radicale, la gauche est un peu votre couteau suisse, il s'empare des objets du décors, pratique pour lancer un tube métallique et s'en servir pour empaler à distance mais il sert également, et ça, vous allez en abuser, j'en suis sûr, à attraper vos ennemies, et en fonction de l'ordre que vous allez lui donner, il va en déchiquetant le corps, vous recharger en énergie ou munitions. Les armes de poings et autres fusils mitrailleurs et fusils à pompe ne "servent" qu'à tirer de loin..... pour ma part, peu d'intérêt.... moins fun.


Augmentez vos compétences régulièrement dans le jeu, vous pourrez ainsi, mieux résister, mieux attaquer, lancer des attaques spéciales. A chaque vie prise, des points vous sont attribués pour pouvoir "acheter" des compétences supplémentaires.


Pour ceux qui achèteront le jeu, un conseil, n'oubliez pas de manger les coeurs..... comme qui dirait, "ça ravigote"

Pour finir, une conclusion

 Nous pourrions penser que ce jeu est principalement destiné aux amateurs de BD (The Darkness II a été signé par le célèbre auteur de BD, Paul Jenkins), il s'avère que non, en une douzaine d'heures, vous finirez le mode solo si vous la jouez à la cool en visionnant les cinématiques.


Bon, très bien, après la campagne, je fais quoi ? Et bien, vous jouez en multijoueur, oui, parce qu'il y a également un multijoueur en passant par les serveurs de Steam. Elle est pas belle la vie ? Possibilité également de jouer en solo à des campagnes différentes en incarnant d'autres personnages.


Comme j'ai pu le constater, en ne fait pas vraiment le tour de The Darkness II en 5 min, ce qui n'est pas déplaisant quand certains jeux peuvent être finis en moins de 8h.

Rédaction

 M@no

Le positif
Ambiance garantie
L'histoire
Le concept multi armes
Multiplayer
 
Le négatif
La configuration des touches
Notre avis

8

Bon
Oui, un FPE (First Person Eater), certes, mais différents des autres, tortueux à souhait.
Boutique
L'avis des lecteurs

NA

Votre avis sur le jeu:
Merci de vous identifier afin de donner votre avis
    

Login  •   S'inscrire



Me connecter automatiquement lors de chaque visite
        
Infos Techniques
Un joueur

Système:
Mac OS X 10.6
Incompatible classique

Processeur:
Core 2 Duo à 1800Mhz
Incompatible PowerPC

Mémoire:
10000Mo de disque dur
2000Mo de Mémoire vive

Carte Graphique
256 megas de VRAM
Suivi LudoMac
Afin d'activer le suivi LudoMac, vous devez être inscrit au site
Devenir membre